Entorse de la cheville
imprimer

Entorse de la cheville

La cheville est l'articulation qui fait la liaison entre les os de la jambe et ceux du pied. Les entorses de cheville sont très fréquentes et font suite à une « foulure » de cheville.

Composition d'une cheville

La cheville est composée de plusieurs os et ligaments :

  • La malléole externe est située sur le côté extérieur de la cheville. Elle est constituée de l'extrémité inférieure du péroné et est reliée à l'astragale (un des gros os du pied) par le ligament latéral externe (LLE) qui comprend trois faisceaux (antérieur, moyen et postérieur).
  • La malléole interne est située sur le côté intérieur de la cheville, en face de la malléole interne du pied opposé. Elle est constituée de l'extrémité inférieure du tibia et est reliée à l'astragale et au calcanéum (deux des gros os du pied) par le ligament latéral interne (LLI) qui comprend deux faisceaux (antérieur et postérieur).
  • Le tendon d'Achille est situé à l'arrière de la cheville et constitue l'extrémité des trois muscles de l'arrière de la jambe.

Plusieurs types d'entorses

On distingue 2 types d'entorse de cheville :

  • Les entorses du ligament latéral externe de la cheville (LLE) : elles sont liées à un mouvement de bascule du pied vers l'intérieur ; ce sont les plus fréquentes.
  • Les entorses du ligament latéral interne de la cheville (LLI) : elles sont liées à un mouvement de bascule du pied vers l'extérieur.
    Elles sont beaucoup plus rares et souvent plus graves car elles s'associent souvent à une fracture de la malléole interne.

  • On distingue les entorses bénignes, représentées par un étirement exagéré d'un ligament, des entorses graves, qui correspondent à une rupture de ligament qui peut s'accompagner d'un arrachement osseux à l'endroit où le ligament rejoint l'os.

    C'est une affection fréquente chez les sportifs. Sa prise en charge doit être rigoureuse afin d'éviter les récidives et les séquelles en termes de souplesse des ligaments de la cheville et donc de fragilité de la cheville.

Les symptômes

Une entorse se manifeste après un traumatisme de type « torsion de cheville » par :

  • Une douleur : elle est constante mais non proportionnelle à la sévérité des lésions anatomiques.
  • Un œdème au niveau de la malléole externe ou interne selon le type d'entorse. Son importance n'est pas proportionnelle à la sévérité des lésions.
  • Un hématome est parfois associé à l'œdème.
  • Une difficulté à la marche surtout les premières heures.

Les examens

Le diagnostic d'entorse de cheville ne nécessite pas toujours d'examen complémentaire.
Une radio standard de la cheville peut être prescrite dans le but d'éliminer d'autres diagnostics tels qu'une fracture des os de la cheville ou du pied.
Les autres examens d'imagerie tels que le scanner ou l'IRM de cheville ne sont aucunement nécessaires en début de traitement dans l'entorse de cheville.

Le traitement

Le traitement d'une entorse bénigne de cheville en phase aigüe comprend :

  • Glaçage précoce de la cheville à l'aide d'une vessie de glace ou d'une compresse chaud/froid pendant environ 2-3 jours.
  • Elévation de la cheville pendant 2-3 jours.
  • Repos de la cheville, c'est-à-dire arrêt des activités sportives, pendant au moins 3 semaines.
  • Contention de la cheville :
    • En cas d'entorse bénigne : strapping de cheville pendant 7 à 15 jours à l'aide d'une bande cohésive.
    • En cas d'entorse grave : attelle de cheville amovible (ou botte plâtrée) pendant 6 semaines. Il existe plusieurs types d'attelles de cheville. Le médecin vous prescrira celle adaptée à votre traumatisme.
  • Antalgiques de type paracétamol et/ou tramadol de courte durée.
  • Marche à l'aide de cannes anglaises de courte durée et reprise progressive et précoce de l'appui.
  • Rééducation à l'aide de séances de kinésithérapie après la reprise de l'appui.
Quelques conseils de prévention des récidives :
  • Respect de toutes les étapes du traitement médical de l'entorse initiale.
  • Bonne observance de la rééducation par kinésithérapie et respect des consignes de protection de cheville enseignées par le kinésithérapeute.
  • Pas de reprise prématurée du sport.
  • Echauffement systématique avant chaque séance de sport.
  • Adaptation des chaussures à l'activité sportive effectuée.

En partenariat avec : Le figaro santé

Ceci pourrait vous intéresser