Hospitalisation à domicile des personnes âgées
imprimer

Hospitalisation à domicile des personnes âgées

L'hospitalisation à domicile (HAD) est une prise en charge hospitalière à domicile des malades souffrant de pathologies aiguës, graves, ou chroniques. L'ensemble des départements français possède au moins une autorisation d'HAD, mais leur répartition sur le territoire est inégale.

Pourquoi une HAD ?

De nos jours, on remarque une demande croissante de prises en charge à domicile de maladies chroniques et de pathologies liées à la dépendance. Cela est lié au vieillissement de la population. De plus, les innovations thérapeutiques et la facilité d'acquérir du matériel médical et paramédical au domicile permettent la prise en charge à domicile de cas de plus en plus lourds. Dans le cadre d'une HAD, de véritables équipes pluridisciplinaires (médecins coordonnateurs, infirmiers coordonnateurs, infirmiers, assistants sociaux, psychologues, aides-soignants) sont mises à disposition.

Hospitalisation à domicile, pour qui ?

Les principales spécialités prises en charge en HAD sont la cancérologie (notamment les chimiothérapies), les soins palliatifs, la périnatalité, l'assistance respiratoire ou nutritionnelle, les traitements intraveineux et les pansements complexes.
Pour être éligible à une HAD, il faut présenter des soins lourds ou complexes ne pouvant être réalisés par une infirmière en ville (pansements lourds, perfusion intraveineuse etc.). Cela permet au patient de rentrer chez lui plus rapidement, tout en conservant des soins « hospitaliers ». Une hospitalisation classique peut même parfois être évitée.

Comment obtenir une hospitalisation à domicile ?

L'HAD est prescrite par un praticien hospitalier, suite à une hospitalisation. Elle est plus rarement prescrite par le médecin traitant.
Une première visite du malade pendant son hospitalisation permet d'évaluer l'indication ou non d'une HAD et d'organiser le retour au domicile avec la livraison du matériel nécessaire aux soins. En effet, une hospitalisation à domicile nécessite souvent une adaptation du domicile (installation d'un lit médicalisé, qui se loue sur prescription médicale ou tout autre matériel spécialisé, en fonction des soins alloués).
Avant de demander une HAD, il faut veiller à l'accès au domicile. En effet, il est rare que les services d'HAD disposent des clés du domicile. Ainsi, pour les personnes à mobilité réduite, ne pouvant ouvrir la porte aux soignants, des boîtes à clés (boîtes placées devant la porte d'entrée avec un code permettant de retirer les clés du domicile) peuvent être installées. Cela nécessite cependant un petit délai de mise en place.

Quel coût ?

La prise en charge par l'HAD se termine quand les soins sont réalisables par une infirmière en ville. En général, elle ne dépasse pas 6 mois. Le médecin traitant habituel continue de suivre le malade pendant toute la prise en charge de l'HAD. Celle-ci est financée à l'activité. Un tarif unique est appliqué, quel que soit le secteur de l'HAD (privé, public ou privé non lucratif).

En partenariat avec : Le figaro santé