Insuffisance veineuse
imprimer

Insuffisance veineuse

L'insuffisance veineuse correspond à un mauvais retour du sang veineux des pieds vers le cœur et se manifeste donc principalement au niveau des membres inférieurs.
Elle touche plutôt les femmes et la fréquence augmente avec l'âge.

Le mécanisme

En position debout, le retour du sang veineux des jambes vers le cœur se fait grâce à la propulsion du sang du bas vers le haut à l'aide de 2 principaux mécanismes :

  • La contraction du mollet, effectuée lors de la marche, propulse le sang hors du muscle dans les veines puis vers le cœur : on appelle cela la « pompe musculo-aponévrotique du mollet ».
  • Les veines des jambes sont munies de petites valves ou valvules qui ne s'ouvrent que dans un sens, et qui permettent au sang de remonter efficacement du sol vers le cœur sans retomber vers le sol sous l'effet de la gravité.

Les causes

Tout ce qui entrave la circulation du sang veineux des jambes du bas vers le haut tel qu'un obstacle ou un mauvais fonctionnement des valvules des veines des jambes contribue à l'apparition d'une insuffisance veineuse. Parmi les causes les plus fréquentes, on trouve :

  • Les varices : les varices correspondent à un mauvais fonctionnement des valvules des veines des jambes qui laissent retomber le sang vers le bas au lieu de le projeter vers le haut, ce qui conduit à une dilatation des veines des jambes. Elles deviennent visibles et palpables à travers la peau. Les varices sont une maladie fréquente et évolutive mais curable.

  • La phlébite : on appelle phlébite la formation d'un caillot de sang dans une veine profonde des jambes. Même bien traitée, une phlébite peut avoir des séquelles locales au niveau du vaisseau bouché en laissant une obstruction résiduelle qui entrave partiellement le retour veineux. Les valvules veineuses endommagées par la phlébite ne sont alors plus capables de diriger le flux sanguin vers le cœur. Ces séquelles sont plus difficiles à traiter que les varices.

  • La sédentarité : les paraplégies ou autres maladies neurologiques et l'absence de marche en général favorisent la stagnation du sang au niveau des jambes.

Les symptômes

Les signes d'insuffisance veineuse sont, par ordre d'apparition selon le stade de la maladie:

  • L'œdème des jambes : c'est le début de la décompensation veineuse.
  • La dermite ocre : ce sont des tâches rouges qui apparaissent au niveau des jambes suite à l'œdème.
  • L'induration des tissus de la jambe : la peau localisée au niveau des jambes se rétracte et est le siège d'inflammations souvent douloureuses.
  • Les ulcères : ils surviennent de façon spontanée ou à la suite de traumatismes minimes. Ils sont volontiers chroniques et reviennent facilement.

Le traitement

Le traitement repose essentiellement sur la contention veineuse : le port de bas/chaussettes/collant/bande de contention tous les jours est le traitement de l'insuffisance veineuse.
Les varices, quant à elles, peuvent être traitées par chirurgie ou sclérose. Prenez avis auprès de votre médecin qui pourra, le cas échéant, vous adresser à un angiologue.

Le prévention

Voici quelques conseils de prévention :

  • Surélevez les jambes quand vous en avez l'occasion. Par exemple, dormez les jambes surélevées en plaçant de petites cales sous les pieds du bas de votre lit.
  • Evitez la station debout prolongée et le piétinement qui sont des facteurs aggravants.
  • Portez vos bas de contention tous les jours surtout si vous avez une activité professionnelle en position debout prolongée.
  • Marchez : en effet, la marche simple peut suffire à aider la plupart des personnes qui souffrent d'insuffisance veineuse modérée.
  • La fraîcheur (douchettes fraîches, poches de glace), qui agit comme un veino-constricteur, peut soulager les sensations douloureuses, surtout quand elle est associée à de petits massages.
  • Evitez la chaleur en été, n'exposez pas vos jambes au soleil.
  • Au cours de longs trajets (avions notamment), bougez, levez-vous et mettez vos bas de contention.
Enfin, lorsque l'insuffisance veineuse chronique est sévère, la peau doit être l'objet d'attentions particulières :
  • Évitez de vous blesser les jambes.
  • Soignez les petites blessures tout de suite.
  • Veillez à l'hygiène de vos pieds : une infection, même minime, peut donner des complications locales importantes.

En partenariat avec : Le figaro santé

Ceci pourrait vous intéresser