Phytothérapie
imprimer

Phytothérapie

Depuis sa reconnaissance en 1986 par le ministère de la santé comme une médecine à part entière, la phytothérapie, médecine douce par les plantes, connaît un succès croissant.
Véritable apport de bien-être, prisé par les adeptes d'une vie saine, du retour à la nature, la phytothérapie fait appel à une large palette de plantes.

Ce guide pratique va vous permettre de connaître les plantes recommandées pour traiter vos symptômes quotidiens.
La gamme Marque Verte est composée de plus de 100 références, sélectionnées directement auprès de producteurs de plantes médicinales, contrôlées selon les normes rigoureuses des pharmacopées françaises et européennes.

En phytothérapie, les plantes suivantes sont traditionnellement utilisées pour :

TROUBLES DIGESTIFS, TRANSIT, ELIMINATION

Facilitent la digestion, calment les douleurs digestives :
Angélique, anis vert, artichaut, aubépine, basilic, boldo, bouleau, camomille, carvi, coriandre, cumin, fenouil, fumeterre, guimauve, marjolaine, matricaire, mélilot, mélisse, menthe, orthosiphon, pensée sauvage, psyllium, réglisse, romarin, sarriette, sauge, serpolet, tilleul, verveine.

Elimination, laxatif
Artichaut, aubier tilleul blanc, boldo, bourdaine, chiendent, frêne, lin farine, maïs style, mauve, olivier, prêle, psyllium, reine des près, romarin, séné, sureau.

Elimination rénale de l'eau, troubles urinaires, troubles de la miction
Artichaut, bourrache, bruyère, busserole, frêne, genièvre, maïs style, olivier, piloselle, prêle, queues de cerises, reine des près, sureau, tilleul, verveine.

CIRCULATION

Fragilité des petits vaisseaux :
Mélilot, vigne rouge, cassis, oranger

Jambes lourdes / hémorroïdes :
Aigremoine, airelle, cassis, hamamélis, mélilot, noyer, ronce, vigne rouge.

Stress, nervosité, troubles du sommeil :
Aubépine, coquelicot, passiflore, tilleul, verveine

APPAREIL RESPIRATOIRE

Toux, affections bronchiques :
Bouleau, coquelicot, eucalyptus, guimauve, hysope, lierre terrestre, marjolaine, marrube blanc, mauve, orthosiphon, pensée sauvage, réglisse, serpolet, thym.

Fièvre, état grippal :
Bouleau, eucalyptus, guimauve, matricaire, mauve, noyer, réglisse, reine des près, romarin, ronce, sarriette, saule, serpolet, souci, thym.

DIVERS

Facilitent la perte de poids :
Chiendent, cynorrhodon, frêne, maïs style, mate vert, prêle, sureau.

Douleurs :
Frêne, harpagophytum, ortie piquante, reine des près, saule.

Règles douloureuses :
Armoise

Peaux grasses :
Bardane, ortie piquante, pensée sauvage.

Coup de soleil, brûlures superficielles, démangeaisons, irritations et desquamations :
Bardane, ortie piquante, pensée sauvage, capucine, camomille, guimauve, menthe, millepertuis, noyer, panama, plantain, verveine, tilleul, souci.

Source : cahier de l'Agence du Médicament N°3-1998

Pour tout renseignement concernant les précautions d'usage et les posologies conseillées, demandez conseil à votre pharmacien.

LES PLANTES PEUVENT ETRE UTILISEES EN INFUSION, DECOCTION OU MACERATION.

Infusion :
Verser de l'eau bouillante sur la partie de la plante utilisée. Laisser en contact de 10 à 15 minutes, filtrer.
Ce procédé convient à la plupart des fleurs, feuilles, et autres parties fragiles.

Décoction :
Maintenir la plante en contact avec de l'eau pendant 15 à 30 minutes. Filtrer.

Macération :
Maintenir la plante en contact avec de l'eau à environ 25°C, pendant 30 minutes. Mélanger de temps en temps. Filtrer.

Ces deux procédés conviennent à la plupart des racines, rhizomes et écorces.

Les infusions et décoctions doivent être préparées au fur et à mesure de leur consommation.

En partenariat avec : Le figaro santé

Ceci pourrait vous intéresser