Allaitement, comment stimuler votre production de lait ?

L’allaitement

L’allaitement maternel a beaucoup progressé et près de 70% des mamans allaitent leur enfant à la naissance*. Pour certaines mamans, l’allaitement rime avec épanouissement et réel moment de bonheur avec leur nouveau-né. Pour d’autres, l’allaitement peut s’avérer plus compliqué, avec parfois un sentiment de manquer de lait pour satisfaire les besoins de bébé.

Vous avez l’impression de ne pas avoir assez de lait ?

Il est très fréquent de rencontrer ce type de problème, alors qu’il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas ! En général, ce sont certains facteurs comme par exemple la fatigue, les douleurs d’engorgement ou encore le stress qui nous font perdre confiance en soi et font douter de notre capacité à allaiter. Il ne faut donc pas vous inquiétez, en effet, quelques conseils et méthodes naturelles existent pour vous rassurer et optimiser votre allaitement.

La première chose à faire afin de produire plus de lait, c’est de mettre plus souvent votre bébé au sein, ou bien utiliser plus fréquemment le tire-lait. C’est la succion qui favorisera la lactation.

Une solution : la tisane d’allaitement !

En complément, vous pouvez avoir recours à une méthode naturelle, comme une tisane d’allaitement, composée de plantes ayant des vertus connues pour stimuler la lactation. Les tisanes peuvent être consommées pendant toute la période de l’allaitement et seront bénéfiques aussi bien pour vous que pour votre bébé.

La tisane d’allaitement 100% BIO CALMELIA est le mélange idéal qui vous permettra de continuer à allaiter en toute sérénité. Nous avons choisi 7 plantes médicinales, toutes connues pour leur vertues galactogènes, c’est-à-dire leur capacité à favoriser la sécrétion de lait. Certaines d’entre elles ont aussi la capacité de calmer les coliques de bébé (par exemple l’anis vert).

Conseils de préparation :

Mesurez 3 cuillères à soupe par litre d’eau froide. L’eau doit être portée à ébullition pendant 1 minute puis laisser infuser pendant 3 minutes. L’infusion peut être bue tout au long de la journée.

D’autres conseils pour optimiser l’allaitement :

Prenez soin de vous:


    • Hydratation : :

      Buvez de l’eau et adoptez une alimentation équilibrée


    • Position :

      Adoptez la position qui vous convient le mieux. Vous pouvez demander de l’aide à un professionnel de santé (sage-femme, infirmière), pour trouver une position confortable pour vous et votre bébé. Il existe des coussins d’allaitement qui permettent d’optimiser la tétée.


    • Tire-Lait :

      L’utilisation d’un tire lait peut soulager vos engorgements mais pourra aussi vous permettre de vous reposer et de laisser papa s’occuper de donner le biberon.


    • Repos :

      Reposez-vous et demander de l’aide à votre entourage pour les tâches quotidiennes.


    • Détente :

      Essayez de vous détendre le plus possible, de rester calme et d’être à l’écoute de votre bébé. Surveillez les signes de faim de votre bébé plutôt que de vous focaliser sur les heures conventionnelles.


Prenez soin de votre poitrine :


    • Massage :

      Massez délicatement vos seins avant et pendant l’allaitement, cela favorisera l’écoulement du lait. Puis laissez le mamelon sécher à l’air libre pendant 5 minutes après la tétée.


    • Soigner :

      Pour prévenir ou soigner les crevasses, vous pouvez appliquer un peu de votre propre lait sur le mamelon. Il possède des propriétés lubrifiantes très efficaces.


    • Soutien :

      Pensez à utiliser un soutien-gorge d’allaitement, sans armature et en coton doux, le jour et la nuit pour limiter les douleurs.


    • Coussinets :

      Des coussinets d’allaitement peuvent être utiles pour absorber les fuites de lait.

    • Engorgement :

      En cas d’engorgement (seins douloureux, enflés), vous pouvez essayer le froid ou le chaud, en alternance si vous préférez. Une douche chaude va faciliter l’écoulement du lait pour désengorger les seins, et utiliser un linge mouillé d’eau froide ou tiède va diminuer la sensation de douleur.



Et n’oubliez pas le plus important :


Plus vous mettez votre bébé au sein (ou plus vous utilisez le tire lait), plus vous allez produire du lait.


Et si l’allaitement ne vous convient pas et vous contraint plus qu’autre chose, ne culpabilisez surtout pas et demandez conseil à un professionnel de santé !



*Source DREES 2013 https://www.lllfrance.org/vous-informer/actualites/1825-les-derniers-chiffres-de-l-allaitement-en-france

Partager ce contenu