Comprendre et mesurer sa tension artérielle

 Petit guide pour comprendre la tension artérielle.      

______________________________________________________

 

La tension artérielle, qu'est-ce que c'est ?

Nous utilisons souvent le terme « tension », voire même « pression », pour parler de tension artérielle… mais à quoi correspond notre « tension artérielle » ?
Lors de vos visites chez votre médecin traitant, ou d’autres professionnels de la santé, vous avez droit à une prise tension artérielle. Le professionnel de santé vous annonce ensuite deux chiffres : 12/7, par exemple. La mesure de la pression artérielle indique donc deux chiffres : le premier indique le maximum et  le second indique le minimum.
Pour comprendre le relevé de la tension, nous allons revenir sur le fonctionnement de la circulation sanguine : Le cœur envoie le sang riche en oxygène dans tout l’organisme par les artères. Au cours de cette opération, le sang est envoyé avec une certaine force, c’est à cette force que correspond la tension artérielle. Puis le sang amoindri en oxygène revient vers le cœur par les veines.

Le chiffre le plus élevé correspond à la pression systolique : c'est la force avec laquelle le sang empli d’oxygène est envoyé dans l'organisme, au moment où le cœur se contracte pour expulser le sang. Le deuxième chiffre, plus petit, correspond à la pression diastolique : c'est la force quand le cœur s'apprête à se remplir à nouveau.
La tension artérielle idéale est estimée à 12/7, néanmoins, il ne s’agit que d’une mesure moyenne. En effet, la tension artérielle d’un individu n’est pas une valeur stable au cours de la journée. Chez une personne en bonne santé nous pouvons observer des élévations de tension de quelques minutes dans quelques situations ou suite à des facteurs externes tels que l’émotion, l’activité physique et sportive, le stress ou encore après l’inhalation de cigarette.  Il est observé également des baisses de la tension après quelques instants de repos et au cours du sommeil.
La tension artérielle varie d’une personne à l’autre : de nombreux facteurs comme le vieillissement, la prise de poids, les mauvaises habitudes alimentaires, la consommation excessive de sel et d’alcool ou la sédentarité font varier la tension artérielle tout au long de la vie.
Enfin, des maladies métaboliques comme le diabète ou un excès de cholestérol peuvent aussi être à l'origine d'une augmentation de la pression artérielle.

Hypertension & hypotension
Idéalement, la tension artérielle doit être comprise entre 10/5 et 14/9. En-dessous, on parle d'hypotension, au-dessus d'hypertension.

L’hypertension artérielle est une maladie qui reste longtemps sans symptôme. Or, Si elle n’est pas soignée, l’hypertension favorise, après quelques années d’évolution le plus souvent silencieuse, des maladies graves et handicapantes : attaque cérébrale avec paralysie, angine de poitrine et infarctus, œdème pulmonaire par insuffisance cardiaque, destruction rénale conduisant à la dialyse.

Les études réalisées en France indiquent qu’environ 12 millions de personnes âgées de 34 à 74 ans souffrent d’hypertension. Et seuls 10.5 millions sont traités pour leur hypertension. Cela veut dire que 1.5 millions de personnes souffrent d’hypertension sans le savoir !

________________________________________________________________________________________

 

Surveiller sa tension artérielle

Il est important de surveiller sa tension artérielle pour pouvoir détecter rapidement toute anomalie et risque d’hypotension ou d’hypertension.

La mesure de tension artérielle peut se faire auprès de votre professionnel de santé. Votre médecin, infirmière ou pharmacien peuvent prendre votre tension artérielle soit lors de vos visites régulières ou si vous en avez besoin.  
La prise de pression artérielle peut également s’effectuer à domicile. Pour les personnes à risques ou souffrant d’hyper ou hypo tension, il est important d’avoir un suivi régulier de sa tension artérielle. Ces mesures peuvent aider dans le suivi de l’efficacité des médicaments prescrits, par exemple,  mais aussi dans une optique plus globale d’observance et d’adhérence au traitement du patient.

Pour prendre sa tension dans les meilleures conditions, il est important d’observer certaines règles avant votre mesure.

  • La première étant de choisir un appareil de qualité, il existe différents tensiomètres automatiques pour vous aider à prendre votre tension à domicile : Des tensiomètres brassards ou des tensiomètres poignets.
  • Si vous êtes fumeur, abstenez-vous de cigarette pendant l'heure qui précède la mesure.
  • Effectuez la mesure trois fois d'affilée, à une ou deux minutes d'intervalle : c'est la mesure la plus basse qui compte.
  • Découvrez nos vidéos présentant comment prendre sa mesure avec un tensiomètre brassard et un tensiomètre poignet.

Si vous obtenez des mesures présentant une forte disparité à chaque mesure, vérifiez que vous avez bien suivi le guide d’utilisation de votre tensiomètre et que celui-ci fonctionne normalement. Vous pouvez demander conseil à votre pharmacien pour  bien utiliser votre tensiomètre.
Si la mesure de votre tension artérielle est en dehors des normes, consultez votre médecin rapidement.

Attention, l’auto-mesure de la tension artérielle ne doit pas devenir une obsession, par ailleurs, l'auto-mesure n'est pas conseillée aux anxieux, ni aux patients qui présentent certains troubles du rythmes cardiaques.Elle n'est pas recommandée non plus aux personnes très âgées ou ayant une forte surcharge pondérale. Ni aux femmes enceintes.

Suivi d’auto-mesure

La réalisation d’un relevé d’automesure est une technique très utile pour affirmer le diagnostic d’une hypertension ou hypotension artérielle et pour aider à trouver le meilleur traitement.


Inscrivez les chiffres qui apparaissent sur votre tensiomètre :
- pression systolique = pression maximum = SYSTOLIQUE
- pression diastolique = pression minimum = DIASTOLIQUE

 

Partager ce contenu