Jambes lourdes, que faire ?


Quelques heures à piétiner, une journée de canicule ou rester assis sans bouger suffisent à rendre les jambes plus lourdes que d’habitude. Cette sensation désagréable peut être liée à une insuffisance veineuse qui touche plus d’une femme sur deux et plus d’un homme sur cinq. (1)

Avoir les jambes lourdes est signe d’une mauvaise circulation du sang qui stagne dans les veines des membres inférieurs et qui ne parvient pas à remonter correctement vers le cœur.

En plus d’être désagréable, cette sensation peut altérer vos activités du quotidien. D’autres symptômes peuvent survenir tels que les jambes qui gonflent laissant apparaitre des petites veines qui vont marbrer la peau. Ce phénomène peut arriver de manière très fréquente et devenir de plus en plus douloureux.

Ces symptômes, qui concernent essentiellement les mollets, sont ressentis souvent après une journée chaude ou lors de station débout prolongée. Ils constituent le premier stade de troubles veineux et marquent bien souvent les premiers signes d’une insuffisance veineuse. (3)

Souvent, cette lourdeur des jambes s’accentue au fil de la journée. Elle peut aussi apparaitre dans les jours qui précèdent la survenue des règles pour les femmes et sont fréquentes également durant la grossesse.

La lourdeur des jambes peut s’accompagner de crampes, de sensations d’engourdissement, de fourmillements, de jambes gonflées... qui déclenchent souvent une envie de se gratter (prurit) et obligent la personne à marcher pour se calmer. (3)

Tous ces signes sont à prendre au sérieux car les sensations de jambes lourdes peuvent cacher d’autres dysfonctionnements. Cela peut engendrer (3) :

- Des varices,

- Un œdème (pied, cheville, jambe),

- Des troubles de la peau : zones brunes pigmentées, eczéma de contact (dû le plus souvent à l’application répétée de crèmes) ou ulcère de la jambe (plaie chronique).

Sensation de jambes lourdes

Plusieurs paramètres ou comportements peuvent expliquer une détérioration de la circulation sanguine (2):


• l'âge,

• le sexe, les femmes sont plus souvent touchées que les hommes,

• l’hérédité,

• le surpoids,

• la chaleur,

• le tabac, qui affaiblit considérablement la qualité et la tonicité des veines,

• le port régulier de vêtements serrés ou de chaussures trop plates ou trop hautes,

• les attitudes statiques en position debout et assise (surtout si les jambes sont croisées),

• les piétinements,

• la sédentarité ou le manque d’exercice physique.

Dès lors que l’on remarque une sensation de jambes lourdes, il faut agir ! Certaines habitudes, règles d’hygiène et diététiques peuvent aider à prévenir et soulager un trouble veineux :

- Surélever les jambes et la nuit surélever l’extrémité du lit : cette position aide le sang à remonter naturellement,

- Terminer la douche en passant un jet d’eau froide des pieds jusqu’aux genoux : le froid ressert les vaisseaux et les aide à se contracter (3),

- S’habituer à ne plus croiser les jambes en position assise afin d’éviter la compression veineuse,

- Adopter des vêtements amples pour éviter de comprimer les cuisses et les mollets

- Pratiquer la marche quotidiennement, 30 minutes suffisent. La marche contribue à une meilleure circulation sanguine, et peut réduire les symptômes de jambes lourdes.

Le sang étant propulsé dans les veines en direction du cœur, sous l’effet de la pose du pied et des contractions musculaires, le retour veineux est ainsi amélioré.

- Consommer des fruits et légumes frais à chaque repas. Leurs antioxydants (présents dans les haricots secs, artichaut, fraise, pruneau, pomme...) et flavonoïdes (présents dans le thé, raisin, cacao, grenade, myrtilles...) protègent les veines et favorisent la circulation sanguine. (4)

Traitement des jambes lourdes

La compression veineuse : le médecin peut conseiller la compression ou contention veineuse avec des bandes ou le port de chaussettes, bas ou collants de contention. (2)

Anciennement appelés les « bas à varices », les bas de contention sont des dispositifs médicaux prescrits par le médecin. Ils se déclinent en plusieurs forces de compression exercée allant de la classe 1 à 4 :

- Les bas « classe 1 et 2 » provoquent une compression légère, (varices, grossesse, voyage en avion...)

- Les bas « classe 3 et 4 » ont en général des indications médicales bien précises liées à de l’insuffisance veineuse chronique profonde (phlébite)

Pour le cas des jambes lourdes, une force de compression de classe 1 ou de classe 2 est recommandée. Le pharmacien ou autre professionnel de santé prendra les mesures précises de la jambe du patient afin de lui proposer une contention adaptée (ex : tour de cheville, tour de genou, longueur de la jambe …). La contention est prise en charge par l’Assurance Maladie lorsqu’elle est prescrite par un médecin. (2)

Les veinotoniques : Dans certains cas, les médecins peuvent conseiller des médicaments appelés « veinotoniques » pour apporter un effet bénéfique sur les jambes lourdes mais sur une courte durée (souvent pour des personnes qui pratiquent certains métiers nécessitant une posture debout prolongée). (5)

Une mauvaise circulation sanguine qui perdure et empire peut provoquer le début de maladies chroniques, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui sauront vous conseiller.

Les conseils hygiéno-diététiques comme perdre du poids en cas de surcharge pondérale et pratiquer une activité physique comme la marche à pied peuvent être efficaces.

Appliquer des crèmes à base de plantes et pratiquer des massages.

Certaines plantes reconnues pour leurs bienfaits sur le retour veineux peuvent aider à soulager :  gélules de marron d’Indegélules de vigne rouge ou infusion de vigne rouge, infusion d'hamamélis, infusion de cassis, petit-houx (ou fragon épineux), ginkgo,…

Ces plantes soulagent les symptômes de l’insuffisance veineuse (gonflement, douleur) grâce à leur richesse en flavonoïdes.

Elles peuvent être utilisées seules ou en association pour combiner leurs effets, toujours en demandant l’avis à votre médecin ou pharmacien.



Source(1) https://www.sf-phlebologie.org/j-ai-les-jambes-lourdes/

Source (2) https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-pathologies-cardio-vasculaires/insuffisance-veineuse-les-situations-a-risque

Source (3) https://www.ansm.sante.fr, Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur l’insuffisance veineuse.

Source (4) https://dictionnaire.acadpharm.org/w/Thé

Source (5) https://www.ameli.fr/meurthe-et-moselle/assure/sante/themes/jambes-lourdes/bons-reflexes-quotidiens

Partager ce contenu