Pourquoi faut-il éviter les huiles minérales dans les cosmétiques ?

Les huiles minérales dans les cosmétiques

Une huile minérale est un mélange issu de la distillation de certains combustibles fossiles (pétrole, charbon...). Ce procédé permet d’obtenir une huile inerte, incolore, inodore et stable très prisée par l’industrie cosmétique. Le corps gras obtenu est d’une part très peu biodégradable et d’autre part fortement hydrophobe et occlusif (imperméabilisant). Autrement dit, elle empêche d'autres ingrédients actifs de pénétrer dans la peau et permet de retenir l’hydratation.

Comment la repérer ?

Tous les produits cosmétiques peuvent être concernés dès lors qu’ils contiennent de l'huile. On la retrouve dans de très nombreux produits pour le corps ou les cheveux, des produits de protection solaire, des produits pour bébé, du maquillage, des parfums mais aussi et surtout dans des crèmes hydratantes ou des baumes à lèvres puisqu’elle remplit les fonctions d'émollient (pour assouplir la peau) et d'agent occlusif (pour empêcher le dessèchement).

Elle est connue par chacun d’entre nous sous les appellations comme la paraffine ou encore la vaseline, mais aussi sous les dénominations scientifiques comme : Ceresin (ceresin), Petrolatum (pétrole), Cera Microcristallina (cire de paraffine), Paraffinum liquidum (paraffine liquide), Mineral oil (paraffine fluide) ou encore Ozokerite (cire de terre),…

Des qualités mais un intérêt principalement économique !

Outre l’intérêt financier pour le fabricant puisqu’elle est très peu chère, cette huile offre l’avantage de se suffire à elle-même. Elle permet d’avoir à la fois un émollient et un agent occlusif. Etant donné qu’elle ne contient ni acides gras ni vitamines, elle ne s’oxyde pas ! Un tout-en-un économique !

Anti-écologique.

Comme elle est issue de la pétrochimie, son processus de raffinement est lourd et très polluant (non biodégradable) pour l’environnement, et cela même après son rejet dans la nature car elle est composée de grosses molécules qui se dégradent très lentement et partiellement.

Occlusive et non tolérée par la peau. (non biocompatible)

La sensation de bien-être procurée par l’huile minérale est temporaire. En effet, un film se créé après application, entrainant une mauvaise oxygénation de la peau et formant une barrière qui empêche les agents nutritifs et hydratants de passer. Ce phénomène est appelé «effet d’occlusion».

De plus, ce film est comédogène. Il limite l’écoulement naturel du sébum d’où l’apparition de boutons et de points noirs. A éviter en cas d’acné !

L’huile minérale sera donc à l’origine de :

• une sécheresse accrue

• l’apparition de boutons et points noirs

• folliculites pour le cuir chevelu

Toxique en cas d’ingestion ?

Les huiles minérales sont des mélanges complexes d’hydrocarbures qui peuvent potentiellement contenir des composés aromatiques suspectés d’être cancérogènes.

Elles représentent donc un risque de toxicité car elles peuvent être ingérées lorsqu’elles sont présentes dans les sticks, baumes et rouges à lèvres.

Au regard de tout cela, le mieux serait de les proscrire de nos armoires !

huile végétale

Oui bien sûr. Le plus simple est de s’orienter vers des produits cosmétiques sans substances indésirables, comprenant des ingrédients d’origine naturelle et dans la mesure du possible Bio.

Pourquoi Bio ? Tout simplement parce que l’huile minérale étant non biodégradable et issue d’un procédé de fabrication extrêmement polluant, cela en fait une huile non autorisée en cosmétique Bio !

Tournons-nous vers des cosmétiques plus naturels contenant, par exemple, pour les produits hydratants, de la cire d’abeille, du beurre de karité ou certaines huiles végétales comme l’huile de ricin, d’argan, de jojoba ou de macadamia…

Une huile végétale c’est... une huile extraite d’une plante 100% naturelle. C’est un corps gras extrait par pression d’une plante oléagineuse, c’est-à-dire, à fruits, graines, noix … 

Lorsqu’elle n’est pas chauffée, elle conserve tous les bienfaits de ses propriétés. On y retrouve ainsi des acides gras essentiels, des vitamines, des minéraux et des anti-oxydants qui sont bénéfiques pour la peau.

Contrairement à l’huile minérale, l’huile végétale se dégrade rapidement voire totalement. Elle est donc biodégradable et assimilable par les plantes.

Alors pour le bien être de votre peau et la santé de notre planète, privilégiez les cosmétiques sans substances indésirables, aux ingrédients d’origine naturelle, voire tout simplement les cosmétiques Bio !

Partager ce contenu