Cors aux pieds
imprimer

Cors aux pieds

Comment les différencier ?

Un cor est un épaississement bénin du tissu cutané, aussi appelé callosité ou zone d'hyperkératose, localisé au niveau du pied.
Cet épaississement localisé de la peau est causé par des pressions ou frictions répétées sur une même zone du pied. L'épiderme produit un excédent de peau localisée afin de protéger ses couches plus profondes en réaction à des frottements ou microtraumatismes répétés sur une même zone du pied. La pression exercée de façon continue comprime alors la peau morte qui s'enfonce dans les couches plus profondes de la peau : le cor devient alors douloureux.
On appelle « cor » une callosité dure et douloureuse généralement située au-dessus des articulations de l'orteil.
On appelle « œil-de-perdrix » un cor qui se développe entre les orteils.
On appelle « durillon » un épaississement cutané plus étendu, souvent en bordure de la plante du pied.
Outre son manque d'esthétique, un cor peut provoquer une gêne à la marche qui peut parfois devenir douloureuse.
Quand il se complique, un cor entraîne une blessure qui peut s'infecter par la suite.
Prenez conseil auprès d'un spécialiste du pied (pédicure-podologue) dès l'apparition d'une lésion faisant évoquer un cor afin de mettre en place des mesures préventives et curatives précocement pour éviter toute aggravation ou toute complication.
Les mauvaises chaussures, la déformation des orteils et le passage des chaussures d'hiver aux chaussures d'été sont à l'origine de la plupart des cors.

Prévenir leur survenue

Quelques conseils pour prévenir l'apparition des cors, durillons et œil de perdrix :

  • Bien choisir ses chaussures pour éviter les frottements :
    • chaussures souples, légères et sans couture intérieure,
    • chaussures adaptées à la forme de ses pieds, ni trop étroites ni trop larges,
    • éviter les hauts talons (hauteur optimale de talon = 3 à 4 cm),
    • éviter les semelles trop fines ou les coutures mal placées.
  • Hydrater la peau des pieds régulièrement à l'aide d'une crème émolliente adaptée aux pieds pour l'assouplir.
  • Certains pansements protecteurs à base d'hydro-colloïdes peuvent localement et temporairement aider à soulager la pression locale et la douleur provoquée par un cor.
  • Afin de réduire les pressions exercées sur le pied, le pédicure-podologue peut conseiller :
    • le port de semelles adaptées (parfois confectionnées sur mesure),
    • l'utilisation d'un coussin de rembourrage en silicone (« coussinet plantaire ») qui se place sous l'avant du pied,
    • l'usage de pansements circulaires type « manchon » pour favoriser la guérison des cors entre les orteils.
Le traitement préventif doit être poursuivi sur le long terme.

Comment les soigner ?

En cas de cor constitué et douloureux, on peut associer aux moyens de prévention un traitement curatif temporaire :

  • Application d'une crème à base d'acide salicylique préparée par votre pharmacien, en protégeant la peau saine entourant le cor par un vernis protecteur afin de ne pas la léser. Toujours bien respecter la notice et les modalités d'application du produit afin d'éviter les accidents. Il existe maintenant des pansements dits « actifs » vendus en pharmacie, qui contiennent de l'acide salicylique.
  • Associer à l'usage des produits à base d'acide salicylique un ponçage doux à l'aide de pierres ponces ou de râpes adaptées à l'hyperkératose.
  • En cas d'échec du traitement médical simple, une exérèse « instrumentale », c'est-à-dire retirer le cor, peut être nécessaire : c'est la spécialité des pédicures-podologues.
  • Il est déconseillé de tenter de retirer soi-même les cors avec des outils tranchants en raison d'un risque élevé de blessure, voire d'infection.
    Attention, si vous êtes diabétique, il est préférable de ne pas soigner vous-même vos cors et callosités.

En partenariat avec : Le figaro santé

Ceci pourrait vous intéresser