Maux d'hiver : les tisanes à préparer soi-même

Photo couverture tisane soigner maux d'hiver

L'arrivée de l'hiver s'accompagne souvent de nombreux désagréments respiratoires au quotidien : nez encombré par le rhume et gorge irritée par la toux. Les plantes médicinales peuvent vous aider à faire face à ces gênes, sources de fatigue et de faiblesse. Voici trois recettes d'infusion de plantes à préparer soi-même qui vous aideront à conserver ou à retrouver un confort respiratoire cet hiver.

________________________________________________________________________________________

Avec la tisane de thym, miel, citron et gingembre, soulagez votre gorge irritée par la toux

La toux provoque gêne et irritation au niveau de la gorge. Dans ce cas, le thym sera votre allié cet hiver. Il contient du thymol, un principe actif antibactérien et antiseptique. Pour adoucir l’arôme intense du thym, vous apaiser et rendre la tisane plus agréable, vous pouvez compter sur le miel. Le citron, avec sa vitamine C, ajoutera son pouvoir antioxydant de la tisane. Le gingembre, lui, apportera ses propriétés antiseptiques. Préparez-vous-même votre tisane et soulagez votre gorge ou celle de votre entourage.

Ingrédients pour préparer sa tisane :

  • 1 cuillère à café de thym (Thymus vulgaris)
  • 2 cuillères à café de miel
  • 1 citron
  • 2g de gingembre
  • 200ml d’eau

Préparation de la tisane :

  • Lavez le gingembre et coupez-le en rondelles.
  • Déposez les rondelles dans la casserole avec le thym.
  • Ajoutez l'eau et faites chauffer doucement sans bouillir.
  • Ajoutez le miel et le jus du citron pressé.
  • Mélangez, filtrez et versez dans un bol.

Utilisation de la tisane : 

Servez immédiatement.

________________________________________________________________________________________

Le gargarisme de sauge soulage les maux de gorge

La sauge des jardins est aussi appelée sauge officinale. Ses propriétés antiseptiques, astringentes et calmantes en font un remède tout indiqué pour soulager les maux de gorge. Pour cela, il faut la préparer en infusion et l’utiliser en gargarisme.

Ingrédients :

  • 3g de feuilles de sauge officinale (Salvia officinalis)
  • 5ml de vinaigre
  • 1 cuillère à café de miel
  • 200ml d’eau

Préparation :

  • Faites chauffer l'eau dans une casserole jusqu'à ébullition.
  • Ajoutez les feuilles de sauge.
  • Laissez infuser 15 minutes.
  • Ajoutez le miel et le vinaigre.
  • Mélangez, filtrez et versez dans un bol recouvert d’une soucoupe.
  • Laissez refroidir à température ambiante.

Utilisation :

Utilisez l’infusion froide en gargarisme. Renouvelez jusqu’à trois fois par jour. 

Précautions :

La sauge est contre-indiquée aux femmes enceintes ou qui allaitent ainsi qu’aux personnes souffrant d’épilepsie.

________________________________________________________________________________________

Grâce à l’inhalation d’eucalyptus et de lavande, respirez à nouveau

Vous avez le nez encombré ou bouché ? Optez pour l’inhalation d’eucalyptus ! Cette plante originaire d’Australie peut mesurer plus de 60 mètres ! C’est un expectorant et un fluidifiant reconnu pour ses bienfaits antiseptiques et anti-inflammatoires. La lavande aussi vous aidera à retrouver une meilleure respiration. Pour vous soulager, vous pouvez les préparer de multiples manières mais l’inhalation reste une méthode de préparation efficace pour dégager vos voies respiratoires.

Ingrédients :

  • 1 cuillère à café de feuilles d’eucalyptus (Eucalytus globulus)
  • 1 cuillère à café de fleur de lavande (Lavandula angustifolia)
  • 200ml d’eau

Préparation :

  • Faites chauffer l’eau dans une casserole jusqu'à ébullition.
  • Ajoutez l’eucalyptus et la lavande.
  • Laissez infuser 15 minutes.
  • Mélangez, filtrez et versez dans un bol.

Utilisation :

Si vous en portez, retirez vos lunettes ou vos lentilles. Couvrez votre tête avec une serviette et inhalez les vapeurs. Vous pouvez effectuer cette inhalation jusqu'à trois fois par jour pendant cinq à dix minutes.

Conservation et précautions : 

L'eucalyptus est contre-indiqué aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants en bas âge.

Partager ce contenu